Accueil Développement personnel Comment devenir psychomotricien ?

Comment devenir psychomotricien ?

Date

Le métier de psychomotricien consiste à repérer les troubles moteurs de son patient, du bébé à la personne âgée. Il établit ensuite une thérapie adaptée à chaque personne, à base d’activités ciblées en fonction des besoins. Le but étant de soulager son patient, voire même de le guérir.

Métier nécessitant certains savoirs et des compétences particulières, nous vous disons tout sur cette profession et notamment comment devenir psychomotricien.

En quoi consiste le métier de psychomotricien ?

Il existe de nombreux troubles du geste et du mouvement, qui se manifestent par des difficultés corporelles prenant plusieurs formes. Tics, bégaiement, problèmes de coordination, hyperactivité, dysgraphie ou encore difficultés à se situer dans le temps ou dans l’espace : autant de troubles qui sont compliqués à gérer au quotidien. C’est pourquoi, dans ces cas là, il faut faire appel à un psychomotricien.

Le psychomotricien travaille les gestes et les mouvements chez toutes les catégories d’âges : bébés, enfants, adolescents, adultes et personnes âgées sont de potentiels patients pour un psychomotricien. Son but est de rééduquer le patient par l’harmonie de son corps, de l’aider à retrouver un bien-être voire dans certains cas de guérir un handicap.

Pour soigner son patient, le psychomotricien se sert de différentes méthodes. Jeux, arts graphiques, expressions corporelles, relaxation, danse ou encore théâtre sont autant de mises en scènes qui permettent d’atténuer ou corriger les troubles de ses patients. Le psychomotricien agit sur plusieurs niveaux : mouvements, représentations, communication, émotions.

Devenir psychomotricien ne se fait donc pas sans savoirs et pédagogie adaptés. Connaissances théoriques, savoir-faire, compréhension et empathie sont quelques unes des nombreuses cordes qu’il faut avoir à son arc pour devenir un psychomotricien de qualité.

Études et formations pour devenir psychomotricien

Les psychomotriciens sont des auxiliaires de santé diplômés d’État, étant inscrits auprès de la Direction Régionale de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion Sociale.

Des écoles spécialisées

Pour devenir psychomotricien, il faut acquérir le Diplôme d’État de psychomotricien, équivalent d’un bac+3. Il y a en tout 14 établissements qui forment au métier de psychomotricien. Ces écoles se divisent en deux catégories en ce qui concerne la sélection d’entrée.

  • 11 d’entre eux l’effectue uniquement sur concours externe : Alençon, Hyères IFPVS, Lille, Lyon, Meulan-Les Mureaux, Paris VI Pitié-Salpêtrière (APHP), Paris & Marseille ISRP, Rouen, Toulouse et Saint-Pierre de La Réunion. Ces instituts sont ouverts à tout étudiant possédant le bac, ou en terminale et souhaitant intégrer un Institut de Formation de Psychomotricien.
  • Les 3 autres écoles recrutent via le concours de la PACES, la Première Année Commune aux Études de Santé : Mulhouse, Bordeaux et Orléans.

Pour tenter d’intégrer l’une de ces écoles, il faut s’inscrire sur la plateforme parcoursup. Certaines admettent sur concours, d’autres sur dossier avec entretien en option. Pour vous donner un ordre d’idée, pour l’année 2019-2020, ce sont un peu moins de 1 000 places qui ont été proposées pour accéder en première année d’études préparatoires au DE de psychomotricien.

Chacun des IFP cités ci-dessus organisent un concours d’entrée qui leur sont propres. Les examens ne sont donc pas similaires, même s’il y a une base commune qui est les enseignements scientifiques étudiés en première et terminale par les étudiants. Nous retrouvons donc des épreuves de biologie, contraction de texte ainsi que des tests psychotechniques.

Le parcours avant le bac pour devenir psychomotricien

Même si un bac suffit pour le concours d’entrée, il est préférable d’opter pour un bac de nature scientifique. Et il est encore davantage conseillé de faire une année de préparation afin d’avoir des bases encore plus solides que les notions acquises au lycée. Le parcours classique est d’intégrer ces écoles sur concours, mais il est également possible de le faire en ayant réalisé un cheminement scolaire différent. Les titulaires de certaines licences, comme celles en psychologie, en STAPS ou en biologie, peuvent les intégrer par équivalence en seconde année, après examen du dossier.

Prix des écoles et matières étudiées

Les coûts de scolarité dépendent de la structure. Dans un institut de formation à l’université, il faudra en moyenne dépenser 1 000 euros pour réaliser des études pour devenir psychomotricien, contre 7 700 euros en moyenne dans une école privée.

Durant ces trois années d’études, l’étudiant suivra un enseignement théorique, un enseignement pratique (relaxation, expression corporelle etc.), des stages sur le terrain, des enseignements théorico-cliniques et un mémoire de fin de troisième année.

Salaire et évolution de carrière

Devenir psychomotricien peut être une fin en soi, mais certains ont pour intention de franchir les échelons et développer leur champ de compétences.

Des diplômes complémentaires

Après leur titularisation ainsi que trois ans d’expérience, un psychomotricien a la possibilité de réaliser en formation continue un enseignement additionnel assuré par les établissements préparant au DE. Une fois que l’individu a réalisé cette formation et possède cinq années d’expérience professionnelle, il peut alors postuler à des postes avec davantage de responsabilités dans certains établissements, comme les centres hospitaliers ou médico-psychopédagogiques.

Autre possibilité de varier les domaines d’exercices de la fonction, est de passer le diplôme de cadre de santé mention psychomotricien. Avec ce diplôme, le psychomotricien peut devenir formateur en école ou devenir responsable de service par exemple. De nombreuses évolutions de carrières sont possibles tout au long de sa vie professionnelle de psychomotricien.

Où exercer le métier de psychomotricien, et pour quel salaire ?

Il est possible d’exercer cette profession en étant salarié dans différentes structures : centres de consultation ambulatoire, hôpitaux (services gériatrie, psychiatrie, etc.), en maison de retraite ou en crèches. Certains se mettent également en cabinet afin d’agir en tant que libéral, à temps plein ou temps partiel.

En moyenne, un psychomotricien touche entre 1 660 et 1 827 euros brut en début de carrière lorsqu’il exerce en milieu hospitalier, environ 1 750 euros lorsqu’il évolue dans un  établissement ou service pour personnes inadaptées et handicapées.

Devenir psychomotricien pour aider autrui vous offrira de nombreuses opportunités de carrière. Les perspectives d’embauche sont excellentes pour ce métier, où la demande est toujours croissante notamment grâce à l’allongement de l’espérance de vie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici