Accueil Pyschomotricité enfant Comment traiter le TDAH chez l'enfant ?

Comment traiter le TDAH chez l’enfant ?

Date

Le TDAH ou trouble du déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité est observé chez les enfants et les adolescents. Il se caractérise par de l’agitation, des problèmes de concentration et une grande impulsivité. Toutefois, ces symptômes doivent être relevés sur une période d’au moins 6 mois pour être considérés comme un cas de TDAH. Le point sur le sujet.

Qu’est-ce que le TDAH ?

Le TDAH est une affection neurologique. Il pousse les enfants à faire preuve d’impulsivité et d’hyperactivité ou à manquer d’attention. Généralement, ces symptômes sont communs à tous les petits. Toutefois, ceux qui souffrent du TDAH présentent des symptômes plus importants. Chroniques, ces derniers les affectent dans tous les aspects de leur vie.

Ce trouble est relevé à l’âge de 7 ans. Cependant, les premiers signes apparaissent dès l’âge de 2 ans. Dans 50 % des cas, ce problème perdure jusqu’à l’âge adulte. Autrement, les symptômes diminuent au moment de l’adolescence. Heureusement, les recherches de ces dernières années permettent de mieux gérer cette affection neurologique.

Près de 50 % des enfants souffrant de TDAH doivent également faire face à d’autres problèmes. En effet, ils peuvent aussi être atteints d’anxiété, de troubles affectifs ou d’apprentissage. L’accumulation de ces diverses affections s’avère problématique, car les patients ont une mauvaise estime d’eux-mêmes ou du mal à socialiser. Ils ont donc besoin d’être suivis par des professionnels, notamment des éducateurs, des travailleurs sociaux ou des psychologues.

Shutterstock, Inc.

Près de 50 % des enfants souffrant de TDAH doivent également faire face à d’autres problèmes. En effet, ils peuvent aussi être atteints d’anxiété, de troubles affectifs ou d’apprentissage. L’accumulation de ces diverses affections s’avère problématique, car les patients ont une mauvaise estime d’eux-mêmes ou du mal à socialiser. Ils ont donc besoin d’être suivis par des professionnels, notamment des éducateurs, des travailleurs sociaux ou des psychologues.

Comment soigner les troubles de la concentration ?

Si votre enfant est atteint du TDAH, il présente des troubles de l’attention. Montrez-vous attentif envers lui, car il ne sait pas comment surmonter son problème. Par ailleurs, vous pouvez l’encourager à adopter certaines habitudes pour remédier à son manque de concentration.

Pour cela, aidez-le à avoir une bonne hygiène de vie. Votre enfant doit suivre un régime équilibré et prendre ses repas à des heures régulières. En outre, ne pas manger, surtout lors du déjeuner, n’est pas favorable à sa concentration.

Shutterstock, Inc.

Votre enfant doit également avoir un sommeil de qualité. Lorsqu’il ne dort pas bien, il est irritable, son attention se dissipe facilement et il a des sautes d’humeur. Pour l’aider, prenez rendez-vous chez un médecin. Ce dernier vous indiquera comment améliorer son sommeil. Ayez aussi l’habitude de réduire le temps qu’il passe devant les écrans. Supprimez la télévision dans sa chambre et dites-lui de lâcher son smartphone ou sa tablette une heure avant de dormir. Cela le calmera et lui assurera un meilleur sommeil.

La pratique d’une activité physique régulière est aussi préconisée pour votre enfant. Puisqu’il bouge constamment, cela lui permettra de se dépenser. Ainsi, il sera de meilleure humeur et se concentrera plus facilement.

Comment agir avec une personne TDAH ?

S’occuper d’un enfant souffrant du TDAH n’est pas facile au quotidien. Vous pouvez ressentir de l’inquiétude, mais aussi de l’impatience et de la frustration. Pour faciliter vos interactions et vous permettre de bien le gérer, vous devez adopter les bonnes attitudes.

Pour commencer, mettez des routines en place. Elles serviront à créer un cadre facile à suivre et prévisible. Ainsi, votre enfant ne sera pas frustré. Assurez-vous toutefois qu’elles soient cohérentes et constantes pour faciliter le quotidien de votre enfant. N’hésitez pas à vous montrer créatif afin de le surprendre et de maintenir son intérêt tout en faisant preuve de prévisibilité.

Une fois votre routine installée, définissez vos priorités. Sachez distinguer les comportements que vous considérez comme importants. Et n’oubliez pas de récompenser votre enfant, même pour de petites réussites. Cela le motivera à faire davantage d’efforts. Par contre, n’hésitez pas à le punir en cas d’incartades. Dans tous les cas, soyez le plus juste possible.

Pour savoir si votre enfant souffre réellement de TDAH et pour connaître les mesures à appliquer, prenez rendez-vous avec un spécialiste.

Qui peut faire un diagnostic de TDAH ?

En consultant un professionnel de la santé, vous découvrirez si votre enfant souffre de TDAH ou non. Un psychiatre ou un pédiatre du développement peut vous donner des réponses. Vous pouvez aussi vous rendre auprès d’un médecin ou d’un neurologue.

Étant donné qu’aucun test médical ne peut déceler cette affection, le spécialiste devra réaliser diverses observations. Il se basera sur les symptômes présentés par votre enfant, leur durée, leur fréquence et leur intensité. Sachez que si les formes du TDAH persistent durant 3 à 6 mois, c’est que votre enfant en est atteint.

Grâce à des tests psychologiques et neuropsychologiques, . Il vous indiquera les méthodes à appliquer pour aider votre enfant.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici