Accueil Pyschomotricité enfant Le chariot de marche : utile ou pas ?

Le chariot de marche : utile ou pas ?

Date

Vouloir que son enfant marche est une chose, l’aider dans son apprentissage en est une autre. C’est une démarche qui demande de l’organisation et de la patience car tous les enfants ne marchent pas dans les mêmes délais. Pour aider dans l’apprentissage de la marche, il faut aller étape par étape en optant en dernier recours, au chariot de marche.

A quoi sert le chariot de marche pour l’enfant ?

Après la naissance du bébé, nous voyons les jours et les mois passer en observant le bébé qui croit et qui  grandit. Dans leur croissance, les enfants cherchent à bien tenir leur tête.  Puis ils essaient de s’asseoir et de ramper. La phase qui suit est qu’ils cherchent à faire leurs premiers pas. Quoi de mieux pour ce nouvel apprentissage que le chariot de marche qui est l’option la plus courante dans les foyers de par le monde.

C’est vrai qu’entre temps pour faire l’apprentissage de la marche aux enfants, certains parents usaient du pouf sur lequel pouvaient s’appuyer les enfants tout en se déplaçant avec. Mais l’inconvénient à ce pouf est qu’il n’était pas très sûr car étant très léger et ne convenant pas à cet usage, il basculait assez rapidement sous leur poids et les enfants tombaient en se penchant dessus. Depuis, les poufs sont remplacés par le chariot. Il faut dire qu’avant d’apprendre à marcher grâce au chariot, on apprend aux enfants à se lever en s’appuyant sur le fauteuil, le mobilier etc. Ces petits exercices d’équilibrisme les aident un tant soi peu et surtout les préparaient à la marche.

L’utilité du chariot de marche n’est plus à démontrer. En effet, premièrement le chariot de marche n’est pas un youpala. Rappelons que le youpala est cet équipement destiné aux enfants et qui est sujet à de nombreuses critiques de la part d’utilisateurs. Entre autres le youpala fait débat sur les questions de chute, de positionnement des jambes et il est carrément frappé d’interdiction dans certains pays. Deuxièmement, le chariot de marche n’est ni un pousseur classique, ni un porteur. Il favorise donc l’effort de l’enfant quoique négligeable en favorisant sa psychomotricité. Enfin, le chariot de marche a l’avantage de pouvoir être réutilisé. Toutes ces choses rendent utile le chariot de marche à l’enfant

Le chariot de marche est-il indispensable dans le développement de l’enfant ?

Avant d’aller plus loin, il faut dire que l’enfant perçoit le chariot comme un jouet et n’oublions pas que les enfants aiment les jeux. C’est également un excellent outil utile participant au développement de l’enfant. Car, pour leur développement, les enfants ont besoin de jouer pour apprendre tout en s’amusant. Le jeu n’est pas seulement pour le divertissement ou pour occuper l’enfant. Il participe à tout son développement. L’enfant a besoin de jouer pour découvrir et comprendre le monde dans lequel il vit et, grâce à cela, se développer.

Marcher avec le chariot favorise le développement de plusieurs facultés et compétences chez les enfants, y compris la marche. La marche est avant tout une question d’équilibre dans le mouvement des jambes. Les enfants savent bouger leurs jambes assez rapidement, leur plus grande difficulté réside dans l’équilibre et la coordination de nombreuses informations. Telle est la thèse défendue par les spécialistes.

C’est donc l’équilibre qui est essentiel pour l’acquisition de la marche, et c’est pour cela que le chariot sera utilisé pour la marche des enfants. Personne ne peut le faire pour eux en voulant leur éviter de tomber mais on peut leur faciliter la tâche en les mettant pieds nus car porter des chaussures empêche les pieds de travailler. Étant pieds nus, les enfants reçoivent des informations sensorielles de la plante des pieds qui les aident vraiment dans leur quête d’équilibre et servent également à développer les muscles des pieds. Tout ceci participe au développement d’une manière ou d’une autre de l’enfant.

Le chariot de marche est-il indispensable dans le développement de l'enfant ?

Comment aider son enfant à marcher ?

Tous les parents sans exception sont heureux que leurs enfants atteignent le stade de la marche dans leur développement car ils sont les premiers à encourager dans cette direction. Mais les parents oublient souvent les bases de la façon dont les bébés apprennent à marcher seuls.

Pour aider les enfants à marcher, le premier conseil est de ne pas essayer d’aller trop vite mais en prenant le soin de leur réserver en fin d’apprentissage le chariot de marche. Vous devez pouvoir laisser l’enfant se débrouiller seul. D’une manière générale, ce que vous devez savoir, c’est que tous les enfants marcheront un jour, sauf pathologie rare et grave. Il n’est donc pas nécessaire que les parents s’inquiètent avant l’âge de 20-24 mois. La marche moyenne d’un bébé se situe entre 14 et 16 mois selon les spécialistes de la pédiatrie (kinésithérapeutes). Certains enfants prennent du temps tandis que d’autres commencent plus tôt.

La deuxième chose est que les parents doivent garder à l’esprit qu’il y a aussi des étapes intermédiaires nécessaires pour l’enfant avant qu’il ne marche. On peut citer le redressement de sa tête, le renforcement des muscles du dos et des bras, les jambes en action. Après ces étapes, nous assistons à l’estomac plat, aux quatre pattes, à la position assise, à la position à genoux, au redressement et enfin à la position debout. C’est après toutes ces étapes que la marche proprement dite de l’enfant entre en jeu. C’est un apprentissage naturel et classique et aucun parent ne devrait vouloir sauter des étapes pour son enfant.

Si un enfant prend plus de temps qu’un autre, c’est simplement parce qu’il en a besoin et qu’il prend son temps pour commencer. Ce qui est le plus important à garder si les parents veulent savoir quand l’enfant retrouvera vraiment son autonomie de marche, c’est quand il commence vraiment à se tenir debout. Quand nous voyons cela, nous savons que la prochaine étape est de marcher.

En somme, Le chariot de marche est idéal pour aider votre enfant à améliorer sa motricité car il lui offre une stabilité qui n’est pas encore pleinement acquise lorsqu’il marche. Ce n’est pas comme le trotteur bébé communément appelé le youpala qui n’aide pas véritablement l’enfant à marcher de façon pratique.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici